Le commerce équitable local, c’est quoi ?

Pourquoi faire du commerce équitable local ?

Le commerce équitable entre pays en développement et pays développés a pour grand fondement de réduire les inégalités et la pauvreté des petits producteurs. Si pour les producteurs du Sud il s’agit d’une question de survie les producteurs du Nord se retrouvent également mis à mal par la domination de la finance et d’une économie de marché. Pourtant les pays développés comme la France témoignent d’un potentiel dans le secteur agricole très important.

Une démarche légalement reconnueseigle

La loi du 2 août 2005 affirmait que le commerce équitable concerne un commerce qui met en scène uniquement des échanges entre pays développés et pays en développement. La loi relative à l’économie sociale et solidaire (ESS) de 2014 revient sur les principes de la loi précédente pour élargir le commerce équitable aux échanges locaux.
Suite au projet de loi sur les entreprises de l’économie sociale et solidaire ne faisant pas mention du commerce équitable, le sénateur du Gers, Raymond Vall, propose un amendement :

Amendement n°258

Le commerce équitable a pour objet d’assurer le progrès économique et social de producteurs et de travailleurs en situation de désavantage économique établi notamment dans des pays en développement, au moyen de relations commerciales qui satisfont des conditions suivantes :
1°Une durée minimale fixée par décret ;
2° La garantie d’une répartition équitable de la valeur ajoutée à l’ensemble des acteurs de la filière ;
3° Un encadrement des variations du prix permettant une répercussion équitable des fluctuations des coûts de production.
Ce commerce peut être associé à des actions d’accompagnement en faveur de la création et du maintien de l’activité et de l’emploi dans les territoires des producteurs et des travailleurs.

Cet amendement a pour but de fournir une définition non équivoque du commerce équitable et intègre pour la première fois l’existence d’un commerce équitable Nord-Nord.

Les pionniers du commerce équitable local

Certains acteurs n’ont pas attendu la promulgation d’une loi pour développer un commerce équitable local. C’est le cas de l’entreprise Ethiquable qui avec sa marque Paysans d’ici adapte son activité aux producteurs du Nord. Pour témoigner de leur engagement et également pour partager leur vision, Ethiquable a publié la Charte Paysans d’ici.

« Nous ne souhaitons pas créer d’amalgame entre des petits producteurs du Sud et celle des petites exploitations familiales ici. Pour les producteurs du Sud, l’enjeu est la survie directe des personnes vivant de la terre. Pour les paysans d’ici, c’est la survie d’un type d’agriculture qui est en jeu. »

La Charte du commerce équitable local

La Plate-Forme pour le Commerce Equitable (PFCE), le réseau Initiatives pour une agriculture citoyenne et territoriale (Inpact) et la Fédération nationale d’agriculture biologique (Fnab) ont mis au point la première charte du commerce équitable local.

Principe Charte CE local

C’est cette Charte du commerce équitable local qui a inspiré une partie de la loi de 2014.

NAPCE à travers ses actions tente de montrer la complémentarité entre le commerce équitable Nord/Sud et le commerce équitable local, par exemple lors du Grand Brunch Equitable et Local dont la 8ème édition se tiendra le samedi 21 mai 2016 sur le parvis des Nefs à Nantes.

Et pour une explication en images, visionnez la vidéo de Consomag (2 min) :

consomag celocal

Et retrouvez ici notre page : où consommer équitable en Pays de la Loire ?