COP 21 et commerce équitable. Quels liens ?

Suite à la COP 21, et dans le contexte actuel de prise de conscience écologique, l’association NAPCE avec le mouvement FAIR[e] un monde équitable veut rappeler, plus que jamais, les atouts environnementaux qu’offre le commerce équitable.affiche adm climat

Un accord historique ? Un grand pas pour la diplomatie, un petit pas pour la planète !

« Une chose est sûre : cet accord reste historique, en raison du fait que tous les pays de la planète (sauf exception) l’ont signé et se sont donc engagés dans la lutte climatique.

Cependant, il reste insuffisant… En effet, au-delà de ses objectifs ambitieux, non seulement il n’explicite pas clairement comment tenir ces objectifs, ni d’un point de vue technique, ni d’un point de vue financier, mais il ne remet nullement en question le modèle de développement industriel et financier qui est à l’origine du dérèglement climatique actuel. » Analyse la Fédération Artisans du Monde (lire l’analyse complète : La COP 21 commence aujourd’hui)

Position de NAPCE et du mouvement FAIR[e]

Les pays les plus vulnérables sont justement ceux où les agriculteurs vivent dans la plus grande précarité, le changement climatique représente un facteur additionnel d’inégalité et de disparité économique.

La protection de l’environnement est, depuis ses origines, au cœur des préoccupations du mouvement du commerce équitable, au même titre que la stabilité économique et la responsabilité sociale.

Le rapport harmonieux à la terre et la pérennité de l’environnement sont en effet indissociables des valeurs humaines portées par le commerce équitable. En développant avec les producteurs des pratiques agricoles et environnementales plus durables (promotion de l’agriculture familiale, agroforesterie, interdiction des OGM actuels, usage raisonné des intrants, incitation à la conversion à l’agriculture biologique, transport majoritaire par voie maritime et ferroviaire), en préservant la biodiversité et nos ressources naturelles (sauvegarde et gestion durable du sol et de l’eau, préservation de savoir-faire traditionnels), mais aussi en imaginant, en partenariat avec les producteurs, des pratiques d’adaptation au changement climatique, le mouvement du commerce équitable agit concrètement et durablement à la protection de l’environnement. Le commerce équitable est, dans son essence, une aide au développement durable, et en inclut tous les aspects : l’éducation, la santé, l’autonomie, l’émigration, les droits des femmes et des enfants etc.